Chad: WASH Consultant

23 April 2017 | Concern Worldwide

 

View Original Posting

 

Dans le cadre du programme Building Resilience and Adaptation to Climate Extreme and Disasters (BRACED) et traduit en français par Construire la Résilience et l’Adaptation aux conditions Climatiques Extrêmes aux Désastres, financé par DFID et IAPF, Concern Tchad intervient dans le domaine de l’accès à l’eau potable et envisage d’introduire le traitement et le stockage de l’eau à domicile dans les villages ne bénéficiant pas de point d’eau de proximité et ceux qui en ont mais avec des taux de contamination élevée.

 

Selon les références internationales, l’amélioration de l’accès à l’eau potable s’appuie sur la réalisation d’ouvrages et infrastructures relevant de la typologie très précise des « points d’eau améliorés », qui comporte six catégories : (1) raccordement à un réseau d’adduction d’eau avec branchement dans l’habitation ou la parcelle, (2) robinet ou borne-fontaine publics, (3) puits tubulaire ou forage, (4) puits protégé, (5) source protégée, (6) collecte des eaux de pluie.

 

De plus, même si l’eau fournie par les ouvrages mentionnés ci-dessus est potable sur le lieu du point d’eau, au moment de sa consommation par les usagers elle ne l’est plus forcément. On peut distinguer trois situations (pouvant se combiner entre elles), susceptibles de remettre en cause la potabilité d’un point d’eau amélioré.

  • La qualité de l’eau à son point de distribution ne répond pas aux standards de qualité. De nombreux équipements ont des difficultés à garantir une eau de qualité acceptable, que ce soit un puits, une pompe à motricité humaine ou un réseau.
  • Le point d’eau est éloigné du domicile et génère des pratiques à risque (cas des bornes-fontaines et de la majorité des puits tubulaires, forages, puits protégés et sources protégées).
  • Le point d’eau nécessite un stockage à domicile qui est souvent un lieu de contamination.

 

Au final, qu’une localité dispose ou non d’un point d’eau, que ce point d’eau soit amélioré ou ne le soit pas, des risques sanitaires existent quant à la qualité de l’eau consommée au niveau des ménages.

 

Objectif de l’étude

 

Le consultant proposera une méthodologie pour atteindre les objectifs suivants :

  • Etablir les pratiques à adopter et les récipients à utiliser pour assurer un transport et un stockage de l’eau permettant d’éviter toute contamination.
  • Identifier les techniques de traitement de l’eau à domicile possibles dans la zone d’intervention, et le cout que pourrait engendrée toutes ces différentes techniques. Ces différentes techniques devront pouvoir être accomplies sans le support de Concern (c’est-à-dire fonctionnant en autonomie après l’arrêt du support ONGs prenant en compte la capacité financière des communautés et leur volonté de payer pour ces techniques).
  • Enquêter sur les différents types de traitement de l’eau à domicile déjà utilisés au Tchad dans des contextes similaires à la zone d’intervention.

 

Questions importantes à résoudre

 

Le consultant devra répondre à la totalité des questions suivantes qui sont considérées comme critiques pour le fonctionnement d'une approche de traitement de l’eau à domicile au niveau du département d’intervention:

  1. Quels sont les types de traitement de l’eau à domicile qui ont été proposées par certaines organisations qui ont eu à travailler dans la zone ?
  2. Quelles ont été les difficultés rencontrées par ces organisations dans la mise en œuvre de ces approches ?
  3. Certaines approches doivent-elles bénéficier de subventions pour être viables ?
  4. Quel type d’approche pour le traitement de l’eau à domicile est approprié pour les villages sédentaires et les pastoraux (nomades) en prenant en compte la durabilité?
  5. Quels sont les principaux obstacles dans le département d’intervention à un fonctionnement efficace des approches sur le traitement de l’eau à domicile classiques (y compris les questions de pouvoir d’achat des communautés, la disponibilité des matériaux, des points de vente, des techniciens qualifiés), quelles sont les principales recommandations face à ces obstacles?
  6. L'évaluation de la motivation des communautés à utiliser les techniques de traitement de l’eau à domicile.
  7. Quels sont les connexions nécessaires qui doivent être établies avec le marché afin de renforcer la vente des produits nécessaire pour mettre en place la méthode de traitement de l’eau à domicile proposée ? Quelles mesures concrètes sont nécessaires afin d'établir ou de renforcer ces liens avec le marché?
  8. Existe-t-il des compétences au niveau de la ville ciblé ou dans les villages capables de produire la méthode de traitement de l’eau retenue ?
  9. Existe-t-il une clientèle qui serait intéressé à utiliser la méthode de traitement de l’eau à domicile retenue dans la zone d’intervention ?
  10. Comment à la lumière des conclusions de cette étude, le programme WASH de Concern au Tchad pourrait adapter son intervention face aux questions ci-dessus.

 

 

Résultats attendus de l’étude

 

Rapport en français d’un maximum de 30 pages (sans compter les annexes), avec résumé de deux pages maximum.

 

Le rapport final comprendra au moins les chapitres suivants:

  • Résumé
  • Contexte
  • Objectifs de l’étude et des questions soulevées
  • Méthodologie
  • Limitation possible de l'interprétation des données
  • Principaux résultats / résultats
  • Conclusions et recommandations
  • Références
  • Annexes et / ou fichiers annexes et l'utilisation publique des données

 

Une première version du rapport devra être soumise pour révision au responsable de programme WASH avec copie aux conseillers techniques qui s’engage à faire un retour dans les 15 jours suivant la remise du rapport.

 

Le consultant effectuera une présentation en PowerPoint à l’équipe de Concern Worldwide sur les principales conclusions et recommandations.

 

 

Modalités de soumission et d’exécution de consultance

 

Calendrier

La consultance devrait s’effectuer dans une période de 15 jours au mois de mai 2017 (le consultant doit être en mesure de présenter un calendrier rationalisé dans son offre).

 

Lieu d’exécution

La consultance s’effectuera au Tchad.

 

Entité admise

Le candidat à retenir pourra être un consultant indépendant, un cabinet de consultants ou bien un groupe de consultants, mais présentant une expérience pertinente d’au moins cinq années dans le domaine du traitement de l’eau à domicile (avantage si c’est dans le domaine des bio-filtres à sable) dans les pays d'Afrique sub-saharienne. Le candidat devra bénéficier d’une expérience et compréhension du domaine de l’eau potable en milieu rural et d’une connaissance approfondie dans la chaine de l’eau s’inscrivant dans les questions plus larges de la protection de la chaine de l’eau à domicile en milieu rural sont essentiels.

 

Validité

L’offre pour cette consultance doit être valable pour une période de soixante (60) jours minimum, à compter de la date de réception de la facture pro-forma. Pendant la période du contrat, les prix resteront fermes et non révisables.

 

Langue et devise

L’offre et la consultance doivent être établies exclusivement en langue française et les prix seront libellés en Francs CFA (XAF).

 

Rôles et responsabilités du consultant

  • Préparation de la conception de l'étude et de la méthodologie ;
  • Achèvement des travaux tels que définis dans son mandat et le contrat;
  • Collaboration dans le processus de demande de visa (si nécessaire);
  • Tous les frais d'assurance et médicaux connexes;
  • S’approvisionner conséquemment en liquidité pour les dépenses personnelles ;
  • Respect des SOP de Concern Worldwide liés à la sécurité ;
  • L'adhésion au programme de la Politique de Protection des Participants aux Programmes de Concern.
  • Formation du staff concern sur le traitement et le stockage de l’eau à domicile et sur la fabrication des filtres à sable ;
  • Formation de potiers sur la fabrication des filtres à sable ;

 

Qualifications du consultant

 

Spécifications du candidat à retenir :

  • Le candidat devra avoir une expérience préalable dans la thématique du traitement de l’eau à domicile (avantage si c’est dans le domaine des bio-filtres à sable).
  • Excellentes compétences en écrit et en communication (français, anglais et arabe sont un plus);
  • Expérience de travail au Tchad vivement souhaitée mais non indispensable;
  • Volonté et engagement d'adhérer à la Politique de Protection des Participants au Programme et Code de Conduite de Concern

 

How to apply:

 

Toutes personnes intéressées doivent envoyer leurs dossiers (électroniques) au Responsable des Ressources Humaines de Concern Worldwide, Mr Kodiack NangaSaka (kodiack.nangasaka@concern.net) en mettant en copie le WASH Programme Manager, Mr Stéphane Faitaie Koffi (stephane.faitaie@concern.net) et au Environmental Health Technical advisor, Mr Franck Flachenberg (franck.flachenberg@concern.net) au plus le 28 avril 2016 à 16H00 GMT.

 

Les offres doivent comprendre :

  1. Un Curriculum vitae à jour contenant trois références (fichier doit être nommé comme suit : [nom de famille] [première lettre du prénom] CV CHADCW - pour HWTS de Concern. Par exemple : Smith J CV CHADCW pour HWTS de Concern. Pour les entreprises, veuillez fournir les documents relatifs à l'enregistrement de la société, la licence et la localisation.
  2. Un échantillonnage simplifié des travaux antérieurs menés - de préférence publiés (le fichier doit être nommé comme suit : [nom de famille] [première lettre du prénom] échantillon CHADCW pour HWTS de Concern. Par exemple : Smith J échantillon CHADCW pour HWTS de Concern;
  3. Le document de proposition en quatre sections :
  4. la première section (pas plus de 700 mots) décrivant la façon dont vous répondez aux «Spécifications du candidat à sélectionner» ci-dessus;
  5. la deuxième section (pas plus de 700 mots) fournissant un aperçu de la méthodologie proposée afin de produire les résultats énumérés ci-dessus et les outils proposés à utiliser afin d’effectuer les principales tâches énumérées ci-dessus;
  6. les profils et les CV des membres du personnel qui peut être déployé ou impliqué dans l'exécution de cette consultance ;
  7. Un budget/cotation détaillé en XAF (Francs CFA) pour le travail, y compris un taux journalier et un nombre de jours prévu (sous la forme d'un projet de calendrier) afin de terminer tous les éléments de la consultance. Ne pas inclure les jours de voyage mais indiquer si les jours de voyage seront facturés au taux précédemment cité ou à un taux réduit (fichier doit être nommé comme suit : [nom de famille] [première lettre du nom] budget CHADCW pour HWTS de Concern. Par exemple : Smith J budget CHADCW pour HWTS de Concern.

 

Tous les trois fichiers ci-dessus doivent être en format PDF et compressés dans un fichier nommé [nom de famille] [première lettre du nom] application CHADCW pour HWTS de Concern. Par exemple : Smith J application CHADCW pour la recherche Concern.

 

Return to Jobs